ROUFFAER.ch    |     home
                                                  
Un écoquartier à Jongny
*

 Ceci est un plaidoyer pour inciter à la planification d'un écoquartier à Jongny.


 Un ecoquartier à Jongny


Pourquoi ?

Ecologie

Nous savons tous à quel point notre environnement souffre des activités humaines. Que nos enfants devront s'adapter à des conditions nouvelles et défavorables. Que les efforts qu'ils devront consentir pour réparer une partie des dégâts que les générations antérieures auront causé seront importants.
Il est de la responsabilité des autorités actuelles de se pencher sur ces questions afin de soulager nos descendants d'un peu de ce fardeau. L'écoquartier est une partie de la solution. Dans une commune qui a fait de l'investissement immobilier le moteur de son expansion, elle est particulièrement pertinente.


Exemplarité

L'exemple est un puissant incitateur. Si nous voulons que le pays progresse dans ces domaines, il est de la responsabilité des communes riches de ce canton de donner l'exemple.
C'est, de tout temps, le privilège et la charge des personnes fortunées.

Patriotisme

Depuis que le Conseil Fédéral s'est rendu compte qu'un accident nucléaire du type de celui de Fukushima rendrait invivable et inexploitable un tiers de la surface utile du pays, il a pris la décision de renoncer à l'énergie nucléaire. Il est du devoir des autorités de ce pays, à tous les niveaux, d'assumer les conséquences de cette décision politique de première importance. Comme la construction durable est le principal axe de progrès dans une commune qui a beaucoup consacré à la pierre, l'écoquartier en devient plus pertinent encore.

Prestige

Les écoquartiers sont encore rares. Celui qui prend l'initiative d'un projet de cette importance prend la tête d'un mouvement. Il se signale aux yeux de tous et acquiert prestige et aura. La commune de Jongny a les moyens d'assumer cette ambition. Elle mérite de se signaler.


Comment ?

L'idéal serait de peser sur les plans de quartier existant des zones encore à bâtir. Agir en ce sens permettrait de mesurer le degré d'engagement des autorités communales. Sinon, il y aura, à l'avenir, encore quelques zones à urbaniser. Il y a là une autre occasion d'agir.


Exemples en Europe :

A Bordeaux, le quartier Ginko :
« Le premier éco-quartier de Bordeaux se réalisera sur 23 hectares, dans un environnement naturel exceptionnel au bord du Lac, à proximité de grands équipements sportifs, et desservi par la ligne C du tram qui se prolongera jusqu’au Parc des expositions. »

« Le programme de construction global
• 2149 logements dont : 47,5% en accession libre, 20% en accession modérée, 32,5% en locatif conventionné
• 22 000 m² surfaces de vente de commerces
• 25 000 m² SHON de bureaux
• 8 000 m² SHON de résidences services
• Des équipements publics structurants :
• 2 groupes scolaires comprenant crèche et halte garderie
• 1 collège
• 1 Maison polyvalente (services de proximité à la population)
• 1 équipement culturel
• 1 espace sportif/salle multisports/mur d’escalade
Le programme de construction de la 1re phase :
802 logements dont : 328 en accession libre, 136 en accession modérée, 338 en locatif conventionné, 22 000 m² de commerces, 11 000 m² SHON de bureaux, 4 000 m² SHON de résidence service. »                (SHON = m2 habitable)
 ( http://projets-architecte-urbanisme.fr/ecoquartier-bordeaux-ginko-berges-lac )



A Bourges : l'écoquartier de Baudens, installé sur l'emplacement d'un ancien hôpital militaire.
(  www.ecoquartier-baudens.fr  )

A Colmar : secteur  Amsterdam, quartier Europe, livraison 2013.           ( www.colmar.fr )


Exemples en Suisse :

A Zürich : l'écoquartier Sihlbogen abritera 200 logements. Surface du projet : 2,1 hectares.   ( www.sihlbogen.ch )

A Bern : l'écoquartier Oberfeld prévoit 200 logements. Surface du projet : 7,5 hectares. Début probable des  travaux : 2010.                         ( http://wohnenimoberfeld.ch )


Exemples en Romandie :

A Neuchatel : le quartier Minergie Ecoparc compte 91 logements.         ( www.ecoparc.ch )

A Genève : le site d' Artamis (quartier de La Jonction).  ( www.carre-vert.ch )


A Lausanne : l'écoquartier Metamorphose de 2000 logements sur 30 hectares (Pontaise-Blécherette).   ( www.lausanne.ch > ecoquartier )

« Le projet Métamorphose propose la création d’un écoquartier ou quartier à haute valeur environnementale. Le long de la route des Plaines-du-Loup, il accueillera près de 2’000 logements, des activités économiques et des équipements collectifs, le tout sur une zone d’environ 30 hectares (soit la superficie de 40 terrains de foot). »           ( lausanne.ch )




Conclusion

S'engager dans un projet de cette ampleur, qui témoigne d'une ambition, prouverait à tous que les petites communes, malgré leur maigre appareillage technique, peuvent, quand elles le veulent, rivaliser avec les communes plus grandes. Elles démontreraient ainsi qu'elles sont aptes à supporter les légitimes besoins et souhaits des citoyens du XXIe siècle. Et que, donc, la fusion de ces petites communes en une grande, mieux appareillée et objet de davantage de sollicitations au progrès, ne s'impose pas.  

Bernard Antoine Rouffaer            20.2.2012