ROUFFAER.ch    |     home
                                                  
Politique Jongny 3


Je ne prendrai pas assez la parole au Conseil...?

On me fait le reproche (mineur) de ne pas prendre suffisamment la parole au cours des réunions du Conseil communal. Soit. Je ne suis pas un grand bavard et je répugne à parler pour ne rien dire.

Les gens qui me font ce reproche savent-ils que les séances du Conseil ont pour principal objet de faire voter les préavis municipaux ? Que ces préavis des dossiers très complets, chiffrés, argumentés, conçus par les Municipalités sont distribués, par écrit, aux Conseillers, quelques jours avant ladite séance ? Que ces dossiers contiennent, ordinairement, tout ce qu'il convient de savoir afin de prendre une décision concernant l'objet traité ? Et que celui qui étudie ces dossiers, qui en parle autour de lui - en particulier à ses camarades conseillers avant la séance est en mesure de dissiper les obscurités, de saisir les points essentiels, et est donc en mesure de se faire une opinion ? Le savent-ils ?  Savent-ils que le fait de prendre la parole au cours d'une séance du Conseil n'amène, dans 99% des cas, aucune modification au texte dudit préavis ? Et que le texte des préavis passe au vote, ne laissant comme option que l'acceptation ou le renvoi ?
A ceux qui ignorent tout cela, je vais apprendre que le Conseiller qui attend la séance du Conseil  pour tenter d'influer sur le contenu d'un préavis est imprévoyant. Qu'il pourra parler autant qu'il le voudra, mais qu'il ne changera, ordinairement, rien à rien.
Je dis donc qu'il vaut mieux étudier ses dossiers plutôt que de discourir.

Bernard Antoine Rouffaer                         9.3.2016